homeemailprintcliquez pour partagerEnglish

Accès vasculaire

Reseau Renal de L'Ontario » Priorités » Accès vasculaire
 
hemodialysis

But 

Améliorer la qualité de vie des patients qui reçoivent une hémodialyse en favorisant l’utilisation d’un accès vasculaire qui n’entraîne pas de complications fonctionnelles. Nous visons ultimement à assurer un accès approprié pour tous les patients.

Objectif

Accroître le taux d’utilisation des accès vasculaires n’entraînant pas de complication fonctionnelle.

L’accès vasculaire est l’endroit où du sang est prélevé et retourné dans l’organisme pendant la dialyse. Idéalement, il devrait être préparé des semaines ou des mois avant le début de la dialyse. La préparation préalable de l’accès vasculaire facilite et rend plus efficace l’extraction et le retour du sang, tout en réduisant les complications. 

Qu’est-ce qu’une hémodialyse?

Une hémodialyse est un type de traitement administré aux patients présentant une défaillance rénale. Pendant l’hémodialyse, le sang du patient est filtré dans un appareil qui en élimine les déchets et les toxines, et le sang purifié est retourné dans la circulation du patient. Le sang s’écoule dans un tube flexible (cathéter) inséré dans une grosse veine, généralement dans le bras du patient.

Trois types d’accès vasculaires pour les hémodialyses

  • Fistule artérioveineuse (AV)
  • Greffe AV
  • Cathéter veineux

La fistule AV est souvent considérée comme le meilleur accès vasculaire à long terme pour les hémodialyses étant donné qu’elle assure un écoulement sanguin approprié, que sa durée est prolongée, et qu’elle entraîne moins de complications que les autres types d’accès.

S’il est impossible de réaliser une fistule AV, une greffe AV ou un cathéter veineux peut être nécessaire.

Initiatives stratégiques

Ces initiatives sont présentées en fonction du continuum des soins (pré-intervention, intervention et post-intervention), mais non pas nécessairement lieu dans cet ordre.

Voir les initiatives de la phase pré-intervention 
  • Élaborer un processus de cartographie pour l’acheminement des patients, depuis le dépistage de la MRC jusqu’à l’orientation chirurgicale pour l’accès vasculaire
  • Déterminer les obstacles qui entravent l’orientation vers l’accès vasculaire
  • Élaborer une liste d’attentes au plan de la pratique pour s’assurer que l’orientation est appropriée et rapide
  • Élaborer des instruments, des listes de contrôle, du matériel de formation et un mentorat par les pairs pour favoriser la mise en œuvre des attentes
Voir les initiatives de la phase intervention
  • Élaborer un processus de triage en fonction des meilleures pratiques pour la création d’un accès permanent comportant des critères pour les orientations urgentes, semi-urgentes et générales en chirurgie et en radiologie d’intervention
  • Explorer les possibilités et les meilleures pratiques concernant les salles d’opération réservées et la réservation des interventions radiologiques avec les principaux intervenants chirurgicaux de la province
Voir les initiatives de la phase post-intervention
  • Dresser la liste de tous les patients qui utilisent un cathéter pour leurs hémodialyses et un accès par fistule/greffe
  • Élaborer une liste de contrôle pour documenter les motifs d’utilisation d’un cathéter
  • Élaborer un processus et des documents de formation dans les cas de refus du patient (en collaboration avec les initiatives pré-intervention)
  • Élaborer un instrument en vue de documenter l’admissibilité des patients à une fistule
  • Établir un processus d’accès rapide pour les patients admissibles qui souhaitent recevoir un accès permanent

Télécharger le mandat du Groupe de travail provincial sur l’accès vasculaire

Résultats souhaités

Résultats quantifiables à court terme 

  • Réduction du taux relatif de prévalence des cathéters veineux centraux (CVC) de 5% d’ici décembre 2012

Résultats souhaités à long terme

  • Augmentation du taux d’utilisation de l’accès vasculaire permanent sans complication pour les hémodialyses
  • Réduction du taux d’incidents indésirables se rapportant à l’accès vasculaire
  • Taux de survie accrue
  • Amélioration de la qualité de vie des patients recevant une hémodialyse